Écris-moi à Mexico. Correspondance inédite 1941-1942
Vous êtes ici : Service de presse Avis de parution La Joie de Lire

Laurette Séjourné, Victor Serge

Écris-moi à Mexico. Correspondance inédite 1941-1942

les Editions Signes et balises, 2017, 240 p.

Christiane Peyronnard
mardi 7 novembre 2017

La maison d’édition Signes et balises publie de la littérature de témoignage : des dialogues intimes entre un individu et son expérience, qui devient alors celle de tous. Des textes dont la qualité littéraire vaut largement, sinon plus, la singularité, l’exemplarité du parcours de l’auteur, lequel se fait alors écrivain.

Écris-moi à Mexico. Correspondance inédite 1941-1942 (Victor Serge et Laurette Séjourné)
Laurette Séjourné, Victor Serge

Cet ouvrage en souscription jusqu’au 16 novembreregroupe les lettres échangées entre Victor Serge et Laurette Séjourné en pleine guerre.

Victor Serge — journaliste et romancier, révolutionnaire bolchevique, poète, chroniqueur… génial visionnaire des dérives dans lesquelles les hommes de son temps se sont enfoncés, mais toujours plus humaniste qu’eux tous

En 1940, cet apatride doit fuir au plus vite la France occupée. Il séjourne quelques mois à Marseille en compagnie d’autres écrivains, intellectuels, artistes (André Breton, Benjamin Péret…), dans la villa Air Bel (dite “villa Espèrevisa”). Grâce au réseau du Comité américain de secours dirigée en France par Varian Fry, il obtient un visa pour le Mexique et embarque avec son fils Vladi le 24 mars 1941 à bord du Capitaine Paul-Lemerle (ainsi qu’André Breton, Claude Lévi-Strauss et Anna Seghers, entre autres).

Il laisse en France sa compagne, Laurette Séjourné, et sa petite fille, Jeannine.

Il lui faudra six mois pour atteindre le Mexique et une année complète avant que Laurette et lui ne se retrouvent. Une année durant laquelle ils s’écrivent, même si la correspondance est hasardeuse et lente.

Écris-moi à Mexico est le recueil de ces lettres. Elles racontent la vie d’un réfugié, en butte aux persécutions de l’administration, aux affres de la séparation, mais aussi fasciné par la beauté des paysages qu’il découvre, et la vitalité des Amériques…

Un document inédit exceptionnel.

Avec une préface de l’historien argentin Adolfo Gilly.

Par Christiane Peyronnard

La Cliothèque 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour La Cliothèque.

Hébergement La Cliothèque par