Medicis, Tome 3, « Jules, de l’or à la croix »
Vous êtes ici : Service de presse Le coin des Mickeys (au rayon BD)

Olivier Peru, Lucio Leoni, Emanuela Negrin

Medicis, Tome 3, « Jules, de l’or à la croix »

éditions Soleil Prod., août 2017, 76 p., 15,95 €

Matthieu Henry
mardi 3 octobre 2017

3e tome de la saga consacrée par Olivier Peru et l’éditeur Soleil à la famille Médicis.

Soleil a publié en août 2017 le 3e tome de sa série Médicis. Il est intitulé « Jules. De l’or à la croix », et suit chronologiquement le 2e qui s’est arrêté à la mort de Laurent le Magnifique et à l’accession de son fils Pierre au pouvoir dans la cité républicaine.

Comme pour les tomes précédents, le scénariste est Olivier Péru, auteur plutôt spécialisé sur les séries de science-fiction ou d’héroïc-fantasy, comme Androïdes, les Druides ou Elfes. Multi-tâche, cet auteur est également romancier, dessinateur ou encore illustrateur. Pour les dessinateurs, la stratégie est la même que sur les opus I et II : donner sa chance à d’autres mains. En l’occurrence, celles de Lucio Leoni et d’Emanuela Negrin. Le premier a travaillé longtemps sur Mickey en Italie, avant de naviguer entre différents magazines et collaborer finalement avec Soleil sur de nombreuses séries comme Oracle ou Les brumes d’Asceltis. Il est aidé pour l’encrage, le lettrage et le dessin par Emanuela Negrin. Le duo a réalisé de nombreuses œuvres chez Soleil comme la série « Alice Matheson ».


Dès le titre, l’auteur donne le ton de l’ouvrage : il sera question ici de traiter de l’ascension de Jules de Médicis, neveu de Laurent le Magnifique, dont le père, Julien, a été assassiné en 1478, lors de la conjuration des Pazzi. Mais, pourtant, il ne peut être considéré comme le seul personnage central de cette bd, tant son cousin, Jean est un maillon essentiel de l’accès des Médicis au pouvoir suprême, le prestigieux trône pontifical romain qu’ils occuperont tous deux, Jean sous le nom de Léon X, Jules sous celui de Clément VII.
Jean et Julien, deux cousins avides de reconnaissance et de volonté de monter au pinacle la famille Médicis. Deux cousins aux destins liés, chaotiques et mouvementés, à la fois marionnettes et acteurs d’une période troublée. Le contexte est celui de l’Italie du XVIe siècle, une Italie déchirée entre les ambitions des papes, des grandes familles princières, des condottiere et des puissances étrangères qui revendiquent les unes et les autres leur souveraineté sur son territoire morcelé. Nous ne pouvons que féliciter Oliver Peru pour nous faire rentrer dans cette histoire riche et passionnante, mais aussi tellement complexe et sombre.

Au travers du destin de ces hommes, les auteurs nous font rencontrer une galerie de personnages aussi illustres que machiavéliques : Savonarole, le prédicateur dominicain, pourfendeur de la curie romaine qui a su s’emparer de Florence et chasser Pierre l’infortuné et les Médicis ; la famille Borgia, père, fille et fils, pape et conquérants ; les rois de France Charles VIII et Louis XII, attirés comme tous les Valois par l’Italie ; et bien évidemment Machiavel, l’amoureux transi de Florence, prêt à tous les stratagèmes pour la gloire de sa ville...

Il n’y a rien à redire sur la capacité des auteurs à nous plonger dans l’ensemble des jeux politiques et des systèmes d’alliances et de trahisons inhérents à cette époque. L’ensemble est limpide, se suit sans difficultés, même si une deuxième lecture est appréciable pour saisir de manière plus convenable l’ensemble des paramètres historiques et géopolitiques des tractations entre Florence, Naples et Rome. Tout cela s’appuie sur un style graphique cohérent et une mise en ambiance particulièrement réussie.

Si les deux premiers tomes pouvaient s’avérer extrêmement précieux pour un élève de lycée curieux de croiser quelques hommes illustres de la Renaissance et de réfléchir sur le rôle politique du mécénat, autant cet ouvrage laisse la place à une intrigue beaucoup plus complexe qui l’amènera à réfléchir sur le jeu politique, la trahison, les alliances, qui ne sont pas l’apanage de notre système démocratique actuel.


Matthieu Henry, pour Les Clionautes©

Par Matthieu Henry

Enregistrer l'article au format PDF

La Cliothèque 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour La Cliothèque.

Hébergement La Cliothèque par