Par la volonté du peuple. Comment les députés de 1789 sont devenus révolutionnaires
Vous êtes ici : Service de presse Histoire Histoire contemporaine

Tomithy Tackett

Par la volonté du peuple. Comment les députés de 1789 sont devenus révolutionnaires

Paris, Albin Michel, 1997, 366 pages, 145 F, ISBN 2-226-094427-X


samedi 8 mars 2003

CR par François Jarraud

Dans ses Mémoires, le constituant Malouet écrit : "On ne sait comment, sans plan, sans but déterminé, des hommes divisés par leurs intentions, leurs moeurs, leurs intérêts, ont pu suivre la même route et arriver de concert à une subversion totale." (p.113).
Avant T. Tackett bien des historiens se sont penchés sur la question des origines du mouvement révolutionnaire. Pour une première école, celle des Jaurès, Lefèbvre, Soboul, Vovelle, la révolution résulte d’une mutation économique et sociale. Le développement du capitalisme commercial a enrichi la bourgeoisie. Au XVIIIème siècle, elle surpasse la noblesse alors que celle-ci monopolise pouvoir politique et prestige social. La Révolution est la prise du pouvoir par la bourgeoisie.

Une école plus récente, illustrée par G. Taylor, F. Furet ou D. Sutherland, souligne les traits communs à la bourgeoisie et a la noblesse qui partagent intérêts économiques et valeurs culturelles. La Révolution ne résulterait donc pas d’un conflit de classes mais, d’une part de l’incapacité royale à régler une crise financière, d’autre part du développement d’un courant idéologique rousseauiste radical qui poussera les révolutionnaires vers la Terreur. La Révolution est un phénomène culturel qui porte en germe la Terreur.

T. Tackett s’est penché sur les hommes qui ont mené le combat révolutionnaire en 1789. Son ouvrage s’appuie sur une documentation originale et peu utilisée jusqu’alors : journaux personnels (89), lots de lettres (87), récits (23), discours rédigés par les députés. Nous plongeons dans l’univers et les soucis quotidiens de près de 130 députés, soit environ 10 % des membres des Etats-Généraux. Nous suivons ces hommes durant les événements de mai à juillet 1789. Nous les voyons appréhender les situations nouvelles nées des journées révolutionnaires et, petit à petit, construire un nouveau régime.

L’auteur montre les différences entre les députés du Tiers et de la Noblesse : différences de prestige, mais aussi de richesse et de formation intellectuelle. Il y a bien un fossé entre nobles et roturiers. T. Tackett relativise également l’influence des Lumières. Certes presque tous les députés connaissent les philosophes. Mais l’auteur montre que les députés du Tiers s’appuient surtout sur leur expérience concrête de gestionnaires locaux. Ce sont la des points nouveaux apportés par l’ouvrage.

Finalement, pour T. Tackett, le mouvement révolutionnaire n’est pas issu d’un endoctrinement idéologique mais s’est construit peu à peu durant les journées de 1789.

Quatre facteurs lui semblent prépondérants :

- la prise de conscience par les députés de leur force suite aux journées de juin et juillet
- le rôle de la foule parisienne qui soutient les députés
- l’effet didactique de l’Assemblée : le travail en commissions et les discours des collègues députés constituent une bonne école qui apprend aux constituants de nouveaux concepts politiques. L’Assemblee agit comme "une thérapie de groupe" (p. 134) sur des députés peu idéologues. Elle est "l’école de la Révolution".
- le refus de tout compromis de la noblesse qui s’est très tôt organisée en un bloc de droite puissant.
T. Tackett montre également que les révolutionnaires de 1789 ont largement puisé dans l’arsenal des mesures proposées par la monarchie avant 1789 (par exemple l’idée de l’équité fiscale).
Ainsi l’oeuvre de la Constituante apparait comme le fruit d’une suite d’événements historiques et non comme le résultat d’une idéologie. C’est la Révolution qui fabriquera ce qui deviendra l’idéologie des Lumières, et non l’inverse.

Septembre 1998.

Enregistrer l'article au format PDF

La Cliothèque 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour La Cliothèque.

Hébergement La Cliothèque par