Urbanités coréennes
Vous êtes ici : Service de presse Géographie Asie

Sous la direction de Valérie Gelézeau et de Benjamin Joineau

Urbanités coréennes

L’Atelier des cahiers, 14,5 x 21 cm, 208 pages, Octobre 2017, 22 €.

Antoine Baronnet
jeudi 12 avril 2018

Publié par l’Atelier des cahiers dirigés par le coréanologue Benjamin Joineau, ce livre nous invite à analyser le concept d’urbanité en Corée du Sud dans les arts (cinema, manhwa).

Une lecture des villes coréennes à travers l’urbanité

Le livre est une recueil de critiques des films nécessaires pour comprendre le concept d’urbanité dans toutes ses dimensions à travers le prisme sud-coréen : grands ensembles (apateu), l’esthétisme, la centralité urbaine, la place des "starchitectes" dans l’identité urbaine, les malls, la nature en ville, l’urbanisation mais aussi la place des hommes et des femmes à travers les logements, la précarité, les étrangers, les relations entre les générations dans une société où les rapports entre les plus jeunes et les plus âgées sont en pleine mutation.

Il est dirigé par la géographe Valérie Gelézeau (EHESS) et l’anthropologue de l’université Hongik Benjamin Joineau. L’objectif est donc de retranscrire de façon littéraire les analyses et conférences exprimées lors du forum alliant le cinéma et les sciences sociales "Urbanités coréennes" durant l’année France-Corée, et organisé à la Cité de l’architecture & du patrimoine en partenariat avec l’EHESS et le Seoul Institute (avril 2016).

Sous la forme d’une introduction thématique, poursuivie par de petites fiches, les différents auteurs (géographe, historien, anthropologue, architecte, réalisateur) analysent les caractéristiques des espaces urbains sud-coréens. Le style est vivant et entraînant en dépit de son objectif d’être un "compte-rendu général d’un colloque international". Les oeuvres sont nombreuses et agrémentées de liens numériques sous la forme de QR Code (pour des vidéos, des compléments d’analyse...). La majorité des oeuvres sont sud-coréennes allant du début des années 1950 (post-guerre de Corée) jusqu’en 2016. Elles s’intéressent principalement à la mégapole de Séoul, exerçant à la fois une macrocéphalie sur le plan démographique, et une nette domination dans les représentations artistiques (films, documentaires).

Ce livre alliant des remarques architecturales, urbanistiques et géographiques pointues peut s’avérer être un excellent support afin d’analyser un film en histoire-géographie. Il peut également servir de support à la création d’un projet dans le cadre de l’enseignement de la "Littérature et sociétés" à travers la vision des villes coréennes dans le cinéma (principalement asiatique).

Pour aller plus loin :

Antoine BARONNET @ Clionautes

Par Antoine Baronnet

La Cliothèque 2018

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour La Cliothèque.

Hébergement La Cliothèque par