Les éditions Casterman ré-éditent en poche les albums de la collection Français d’ailleurs, une initiative à saluer.
Un véritable projet à la fois éditorial et pédagogique: des histoires courtes, riches en informations destinés aux élèves du CM à la 3ème pour être un projet de classe ou une source d’atelier d’écriture.
Les auteurs : Valentine Goby qui élabore le texte a une expérience d’humanitaire et d’enseignante; Olivier Tallec, l’illustrateur a beaucoup voyagé.
Ce sont deux petits romans qui sont proposés en juin 2015.
Des chapitres courts, une langue simple mais un vocabulaire riche , un texte très accessible pour lecteurs hésitants, une première approche de la lecture plaisir et de nombreuses pistes de réflexion à conduire avec une classe tant sur le vivre ensemble que l’interculturel.

Quelques pages documentaires en fin d’ouvrage sont une aide à la découverte de la réalité de la migration.

Adama où la vie en 3D

Initialement paru en 2008, est un récit à la première personne, Adama, jeune immigré malien vit à Saint-Denis. Il nous raconte le quotidien d’un collégien, de sa famille en banlieue parisienne mais deux événements vont bouleverser sa vie : l’arrestation d’un sans papiers, joueur de kora, et le voyage qu’il fait au village dans la région de kayes ou l’Afrique des cases vue par les yeux d’un jeune Français noir.
Si l’histoire se passe en 1988, les compléments documentaires sont actualisés (évocation de l’intervention Serval).
Un petit livre qui posent des questions actuelles sur l’immigration, les liens – culturels, financiers ou autres – conservés avec le pays dont on est issu ? Peut-on s’intégrer en France sans abandonner ses traditions, comme sa langue ? Comment se créer sa propre identité ?

Le rêve de Jacek

Initialement paru en 2007 le livre invite à un retour dans le temps de l’entre-deux guerres quand l’immigration était européenne. Jacek raconte son rêve d’une vie meilleure, un rêve paradoxal qui devrait étonner les jeunes lecteurs de 2015 : Jacek rêve de devenir mineur malgré le danger et les conditions très difficiles de travail au fond décrites ici, les hommes qui crachent atteints par la silicose. Le jeune émigré de Pologne avec ses parents, après la guerre de 14, nous fait découvrir la vie quotidienne dans les corons de briques rouges, les craintes de la mère, les copains, les paysages du Nord, les moments heureux : les ducasses et leurs harmonies , mais aussi la séparation entre les Polacks et le Français. Jacek aime ce pays où il a grandi avec ses copains, une vie plutôt heureuse jusqu’à la crise de 29, le chômage et le retour au pays de son copain Marek .