Pôle Nord ou pôle Sud ? On a souvent tendance à les confondre. Ils se trouvent tous les deux aux extrémités de la Terre, ils sont souvent couverts de glace et leurs noms sont assez similaires : Arctique et Antarctique !

Mais les ressemblances s’arrêtent là ! En effet, si le pôle Nord (l’Arctique) est un océan entouré d’îles et de bouts de continents, le pôle Sud (l’Antarctique) lui est une terre recouverte de glace ! Et cela change tout…

Avec les plus grands records de froid (jusqu’à -83 °C !), le pôle Sud est un continent principalement peuplé d’acariens, de petits insectes, de mousse et lichen. C’est dans les eaux antarctiques que la vie bat son plein ! En effet, les animaux ne mettent pied à terre que le long du littoral, ils ne s’aventurent jamais à l’intérieur des terres !

Au contraire, le pôle Nord abrite de nombreuses espèces de plantes, d’animaux, d’insectes aussi bien sur terre que dans ses mers. Même quelques humains ont réussi la prouesse de s’établir durablement et harmonieusement avec leur environnement dans cette région glaciale !

En tout cas, que se soit au pôle Nord ou au pôle Sud, les animaux polaires ont une morphologie adaptée au grand froid : ils sont trapus et bien dodus, couverts de poils et ont des pattes épaisses ou de larges sabots antiglisse…

Partez à la découverte des secrets uniques, fascinants et exceptionnels de cet univers à préserver !

Marie Lescroart et Capucine Mazille nous proposent un très bel ouvrage sur les pôles et leurs principaux habitants, les animaux. Malgré les nombreux points communs de ces Pôles qui partagent des aspects climatiques similaires, les confusions chez les enfants, les adultes, les médias…sont légion ! Ce petit livre permet de clarifier les informations et apprennent aux enfants les bonnes données sur la faune de chaque pôle. Ainsi, pour exemple, une confusion commune : le pingouin et le manchot vivent au pôle sud : c’est une idée reçue ! Le pingouin vit dans l’hémisphère nord, le manchot, lui, vit dans l’hémisphère sud. Il permet donc aussi, aux parents de réviser leurs classiques concernant les deux régions situées au extrêmes de notre planète ! (et il y en a bien besoin !)

En guise d’introduction, le livre pose de simples éléments géographiques tout en faisant appel à des sensations, connues par l’enfant : « Le pôle Nord est en Arctique et le pôle Sud, en Antarctique. Quand on dit le nom de ces régions, on a un peu l’impression d’avoir un glaçon dans la bouche ! » Après avoir présenté l’environnement particulier dans lequel les animaux vivent, le jeu des saisons est expliqué « Par rapport au Soleil, la Terre est inclinée sur son axe pôle Nord, pôle Sud. C’est pourquoi les saisons aux pôles sont bien particulières. Durant l’été arctique, qui dure quelques semaines, le pôle Nord est baigné de lumière 24 heures sur 24. Pendant ce temps au pôle Sud, c’est le cœur de l’hiver. Le soleil ne se montre plus du tout… »

La première partie du livre est consacré à l’analyse de la faune en Arctique, au fil des pages on découvre des Aurores Boréales, les lièvres arctiques, les Bernaches à cou roux, les Caribous mais aussi l’hermine, le renard et l’ours polaire…Plongeant dans les profondeurs, le Narval dévoile sa corne, les Bélougas profitent des polynies pour se reposer. L’ours blanc aiment rôder vers ces dernières, il sait qu’il peut y trouver des phoques en grande quantité pour se nourrir…

Par une délicate transition : « Quand l’Arctique est plongé dans la nuit de l’hiver, l’Antarctique, à l’autre bout de la Terre, goûte aux délices de printemps », le reste du livre poursuit en abordant le pôle Sud. Les eaux tempérées conviennent aux baleines bleues qui y trouvent un krill en grande quantité. Elles ne sont pas les seules intéressées, les phoques sont de grands consommateurs aussi. Mais attention à l’arrivée des Orques qui comptent parmi les grands prédateurs de la région ! « La mer, en Antarctique, est grouillante de vie. En revanche la terre est très peu peuplée. » Cependant les rivages de l’Antarctique sont particulièrement accueillants pour les différentes races de phoques et les Manchots Adélie. Les plus courageux sont les manchots empereurs « vivent à rebrousse-saison. Quand les autres oiseaux désertent le continent, ces originaux sortent de l’eau, cheminent en file indienne sur la banquise… »

Autre information surprenante : « C’est au pôle Sud que l’on a enregistré les records de froid sur la planète Terre : -83 °C. » Pour conclure, deux pages de « compléments » apportent un éclairage sur les principales différences des deux pôles, que ce soit en géographie physique, géopolitique ou en termes d’impact qu’à le réchauffement climatique sur ces deux régions.

Ce livre a le mérite de poser directement les bonnes informations, sur ces deux régions de la planète qui sont fréquemment confondues ! Un livre à posséder dans toutes les bibliothèques fréquentées par les enfants, je me demande même si je ne vais l’amener en classe avec moi pour faire bien comprendre à mes élèves de Seconde ces différences primordiales dans le cadre du chapitre : Les mondes arctiques, une « nouvelle frontière » sur la planète. Bret un livre à mettre en TOUTES les mains.