Présentation de l’éditeur. « Dans les vallées reculée de la frontière Pakistano-afghane, les trois mille derniers Kalash de l’Himalaya tentent de préserver leur culture et leurs traditions ancestrales, désormais menacées par l’islamisation de la société et le monde moderne.

À l’approche du solstice d’hiver, les Kalash chantent et dansent pour la renaissance des saisons et la fertilité de leurs cultures. Ils prient les dieux et les esprits de la nature, dialoguent avec les fées et écoutent les instructions du chamane.

C’est pour vivre de l’intérieur l’événement le plus sacré de la tradition que Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre et Hervé Nègre ont intégré le quotidien de ce peuple, appris leur langue et adopté leurs rites.
Un voyage captivant en terres chamanique au cœur du Pakistan, coédité par le Musée des confluences de Lyon ».

 

 

Voilà une BD qui plonge le lecteur dans un espace rare des vallées isolées de l’Hindou Kouch, à la frontière pakistano-afghane.

Une BD atypique puisqu’elle associe, sans vraiment de traduction des dialogues en français, anglais et langue des Kalash d’une part et d’autre part parce que les vignettes sont tantôt des dessins, tantôt des photographies.

C’est en fait un reportage au long court, plus de 15 ans de trois jeunes Français parmi le peuple Kalash, « hommes de la forêt » méprisés par les Pakistanais car païens, une rencontre interculturelle, une véritable enquête ethnographique qui nous est racontée.

Comment ce peuple a-t-il, jusqu’à maintenant, réussi à préserver son identité quand, de l’autre côté de la frontière leurs frères convertis à l’islam, les Kafirs ou Nouristani l’ont perdue ?

La BD est le récit de voyages initiatiques, de découvertes du quotidien, des fêtes et traditions, des interdits imposés aux femmes. Malgré les troubles qui touchent cette région depuis la fin des années 70, Viviane Lièvre, Jean-Yves Loude, ethnologues et Hervé Nègre, photographe ont poursuivi leur enquête, leur immersion dans la culture kalash jusqu’à la maîtrise de la langue.

Cette BD propose une vraie découverte, un petit précis d’ethnographie sous une nouvelle écriture

La BD sort alors qu’une exposition a lieu à Lyon, au musée des confluences, (23 octobre 2018 – 1er décembre 2019) grâce au don de leurs archives faites par les trois protagonistes de cette aventure avant tout humaine.