Climat - Sale temps pour les glaciers
Vous êtes ici : Service de presse Géographie Environnement et Développement Durable

Revue L’ALPE

Climat - Sale temps pour les glaciers

Glénat/Musée Dauphinois, n° 78 Automne 2017, 94p., 18€

Christiane Peyronnard
lundi 11 septembre 2017

Lancé en 1998 par un éditeur grenoblois (Jacques Glénat) en collaboration avec une grande institution culturelle publique (le Musée dauphinois), ce trimestriel thématique veut faire partager au public les recherches des scientifiques qui étudient l’arc alpin. Un regard nouveau sur le monde alpin européen, sa diversité culturelle, ses patrimoines et bien évidemment son devenir.
Architecturée autour d’un dossier principal qui occupe environ 60 des 100 pages de chaque numéro, la revue utilise les apports des sciences humaines pour porter un regard sur le monde alpin dans toutes ses composantes, les cultures et les patrimoines de l’Europe alpine pour mieux comprendre le monde d’aujourd’hui.


Le dossier central de ce numéro est consacré à l’évolution des glaciers et les conséquences du changement climatique.
A noter en couverture intérieure deux cartes de la mer de glace : 1863 et 2011.

Philippe Curdy, conservateur au Musée d’histoire du Valais traite d’une "nouvelle" archéologie désormais accessible avec la fonte des glaciers. Il évoque évidemment la découverte en 1991 d’Otzi à lire : [1], la momie du Tyrol mais aussi les vestiges trouvés en 2003 en suisse. l’auteur montre la nécessité d’un véritable travail d’archéologue, car les vestiges découverts par les randonneurs sont souvent collectés ou extraits sans précaution alors qu’elles augmentent d’année en année. L’auteur évoque les projets de connaissance des bulles d’air et poussières retenues dans la glace comme Ice Mémory coordonné par le laboratoire de Grenoble de conservation des carottes glaciaires des principaux glaciers du monde.

C’est Jean Guibal qui rend hommage à Emmanuel Le Roy Ladurie, précurseur dans l’étude du climat [2] avant la retranscription d’un entretien avec l’historien qui évoque ses travaux sur le "climat du blé" partant de la chronologie des famines, grâce aussi à la dendrochronologie et les bans de vendanges. au-delà des phénomènes climatiques ce sont les conséquences sociales qui intéressent ce disciple de Fernand Braudel.

Deux glaciologues grenoblois, Bernard Francou et Christian Vincent [3] font un bilan des précipitations neigeuses depuis les années 60. ils montrent le rôle majeur des précipitations non neigeuses sur l’enneigement aux altitudes moyennes : 25 jours de neige en moins. Ils évoquent les conséquences pour les sports d’hiver avec une saisissante photographie de la piste enneigée au canon sur un versant verdoyant [4].

Cette réflexion est reprise par Christophe Clivaz dans son article : Le tout-ski, la fin d’un mythe ?. Il montre les différentes attitudes face à la menace du réchauffement en fonction de l’altitude des stations et les mesures prises : enneigement artificiel, diversification des pratiques et activités proposées pour rentabiliser les remontées mécaniques notamment en été, les politiques commerciales pour fidéliser la clientèle.

Avec le géographe Philippe Bourdeau c’est une activité estivale qui est analysée : Quels sont les impacts du réchauffement climatique sur le tourisme et l’alpinisme. L’article parle de "paupérisation esthétique" du paysage selon l’expression de François Lombard (Parc naturel des Ecrins) du fait de l’apparition de grandes zones caillouteuses. On constate un décalage saisonnier des ascensions, une modification des parcours rendant plus difficiles et/ou plus dangereuses de nombreuses courses, la nécessité d’un équipement de l’accès aux refuges qui développent désormais de nouvelles activités (astronomie, botanique, gastronomie ou sevrage numérique ? L’auteur évoque les contraintes sur le métier de guide.

L’article : L’agonie des glaciers témoignent du travail de la photographique et graphiste suisse Laurence Piaget-Dubuis avec une série de clichés du glacier du Rhône emballé pour réduire la fonte estivale.

Enfin Claudine Audibert présente les études sur la flore, sentinelle du climat. Quelles réponses les plantes apportent-elles au changement ? Une réponse plus lente que celle du corail : arbres pionniers en altitude, modification des échanges chimiques entre sol et végétation.

La seconde partie est consacré aux rubriques habituelles : pages d’actus, pour tout savoir des rencontres, expositions, beaux livres, musées, festivals et autres manifestations culturelles de l’automne, de Nice à Vienne et de Genève à Ljubljana.
Deux expositions sont présentées plus longuement : à Munich, La cuisine à dos d’homme évoque l’approvisionnement des refuges allemand, autrichiens et Italiens et à Veyrier du lac, la cinémathèque des Pays de Savoie et de l’Ain retrace l’aventure de la camera Bolex.

Un numéro, comme toujours, passionnant.

Par Christiane Peyronnard

[1Angelika Fleckinger, Otzi, l’homme des glaces, Folio Verlag, 2015 - à consulter :http://www.iceman.it/

[2S’il publie en 1967 une Histoire du climat depuis l’an mil, cette question était déjà abordée dans sa thèse : Les paysans du Languedoc soutenue en 1966

[3Quoi de neuf sur la planète blanche ? comprendre le déclin des glaces et ses conséquences, Glénat, 2015

[4à Savognan dans les Grisons - Suisse

Enregistrer l'article au format PDF

La Cliothèque 2017

Licence Creative Commons
Les Clionautes sous licence Creative Commons Attribution
Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Site développé avec SPIP, un programme sous licence GNU/GPL.

Design et Squelettes : B. Modica & X. Birnie-Scott pour La Cliothèque.

Hébergement La Cliothèque par