Deux policiers incompétents se lancent à la poursuite d’un tueur en série insaisissable dans le Paris de 1912…

Frédéric Bagères et David François nous emmènent dans le Paris de la Belle Époque, en 1912 à la recherche d’un tueur en série qui ensanglante la capitale. Toute la police est vainement à ses trousses. Sur chaque scène de crime, les policiers retrouvent un indice lié au crime précédent, mais ils restent perplexes sur le profil du tueur et ses motivations.
Seuls l’Écluse et de La Bloseille sont tenus à l’écart de l’enquête. L’Écluse est un inspecteur tourné vers la bouteille et mis au placard. On lui envoie un nouveau venu, Pierre Caillaux, fils de Joseph Caillaux, ministre des Finances. Le 36 ne souhaite pas s’encombrer de ce « bleu » perçu comme pistonné et peu doué, à un moment aussi crucial.
Lorsque le corps d’un proche de l’Éclusé, caviste de la cour Saint-Emilion, est découvert, les deux compères s’impliquent dans l’enquête. Nous les suivons dans le quartier de Bercy, quartier commerçant de Paris où arrivaient notamment les vins, avant d’y être assemblés dans les chais. La victime, Marc Grappa, se livrait à des assemblages audacieux. L’Écluse mobilise alors ses nombreux contacts de l’univers viticole, écumant estaminets et brasseries à la recherche d’indices. Pendant ce temps, La Bloseille, plus sobre, tente d’analyser les relations et les concurrences entre les différents marchands et commerçants du quartier.

La présentation de l’éditeur
Lire les premières pages sur le site de Delcourt
—–

Jennifer Ghislain, pour Les Clionautes