Cette BD Les Soldats de Salamine est l’adaptation, sous forme de roman graphique, de l’ouvrage éponyme de Javier Cercas.

Le récit débute par le constat désabusé de la vie de Javier Cercas à hauteur de l’été 1994 : son père est mort, sa femme l’a quitté et il a mis un terme à sa carrière d’écrivain.

Contraint de ré-accepter un travail de journaliste, il découvre, au cours d’une interview, le sort « miraculeux » pendant la Guerre d’Espagne qui fut réservé à l’un des fondateurs de la Phalange espagnole, Rafael Sanchez Mazas. L’homme, prisonnier des Républicains, aurait dû être mis à mort lors d’une fusillade collective au Collel, à proximité de la frontière française.

Parvenant in extremis à se cacher pendant que d’autres nationalistes étaient exécutés, Sanchez Mazas fuit et trouve refuge dans des buissons. Un milicien républicain le voit et, contre toute attente, ne le tue pas ni même ne donne l’alerte.

L’histoire de Mazas finit par obséder Javier Cercas qui, menant une véritable Enquête, retrace l’itinéraire politique et intellectuel de Sanchez Mazas avant de chercher à retrouver la trace de celui qui l’épargna en 1939 et à comprendre l’origine de son geste…
Javier Cercas a voulu écrire « un récit réel » avec les Soldats de Salamine et l’investigation menée par l’écrivain-historien nous amène à la rencontre des personnages extraordinaires qui ont accompagné sa recherche, sa compagne Conchi, l’historien Miquel Aguirre, l’écrivain chilien Roberto Bolano et le formidable Miralles.

L’adaptation de José Pablo Garcia est une superbe réussite et l’ouvrage offre toute une série de très belles réflexions sur ce qu’est écrire l’Histoire et surtout sur le destin des Hommes.

Grégoire Masson