Compte-rendu proposé par Gilles Fumey
« Mon père disait souvent : si tu veux pas te fâcher avec tes voisins, évite de parler de géographie ! »

Cette boutade que vous venez de lire est la légende d’un dessin de Pessin sur la couverture d’un très sérieux Dictionnaire de géographie humaine que les éditions Liris viennent de publier.
A quoi peut bien servir un dictionnaire de géographie demandent les étudiants quand on leur en suggère l’achat ? La réponse est dans la lecture même de ce petit ouvrage de 190 pages : bien sûr, des mots expliqués, classés par ordre alphabétique, avec des renvois, parfois une bibliographie. Mais surtout une occasion d’acquérir (ou de vérifier) des concepts de base, de se familariser avec un vocabulaire plus précis que les périphrases habituelles.
En lisant ce dictionnaire, je pensais aux longues séries de vocabulaire latin ou allemand qu’étudiants, nous ingurgitions pour pouvoir traduire des textes. Les étudiants doivent savoir que chaque discipline a ses concepts et qu’il faut les maîtriser !

Pour les enseignants ? Le livre est très instructif : il remet à plat les concepts de base de la géographie théorique ou appliquée et il fait constamment référence aux mots utilisés par les sciences connexes à la géographie. Pour ne rien gâcher, il est écrit avec beaucoup de talent par des auteurs « confirmés » et connus pour leur rigueur et leur rayonnement : Jean-Paul Charvet, Gabriel Dupuy, Michel Sivignon tous professeurs à l’université de Paris-X-Nanterre, et relu par Christian Barret, professeur au lycée de Cergy-Pontoise.
Un petit regret ? Peu de schémas, mais les définitions sont très claires. Recommandez aussi cet ouvrage à vos documentalistes : il ne grèvera pas leur budget puisqu’il ne coûte que 85 F.

Vous verrez, désormais, vous pourrez parler de géographie à vos voisins.

Septembre 2000.