Le monde de demain par des poètes engagés

Finir de préparer son cours sur la ville de demain en 6e et ouvrir ce sublime livre « et si on redessinait le monde » et si dire que l’on a oublié une dimension dans son cours : la poésie !

Car c’est un vrai voyage poétique que nous proposent les textes de Daniel PICOULY et les dessins de Nathalie NOVI ( née en Meuse, note chauvine du rédacteur)

Ce grand livre est une succession de double pages avec d’un coté des dessins plein de couleurs, d’espoir sur fond de cartes de vieux atlas et en face le texte «  Moi, si je pouvais redessiner le monde …. »

Et n’allez pas croire que c’est un poème à l’eau de rose, une suite de bons sentiments dégoulinant de bonheur guimauve, non, car à chacun des rêves, un paragraphe rappelle une réalité sévère « Bien sur, on me dira que … » mais d’un « Pas moi » que l’on semble entendre tonitruant, l’auteur réaffirme son espoir et son engagement pour son monde plus beau, plus vivant.

Et un détail : les dessins sont nés d’abord, Nathalie NOVI a fait les dessins «  se laissant porter par le vent d’un monde imaginé » et c’est seulement ensuite que Daniel PICOULY y a mis ses textes.

Allez, laissez vous porter par ce vent,

A lire pour soi.
A confronter à des regards d’élèves et pourquoi pas proposer de rediger d’autres textes, d’autres dessins.
A offrir autour de soi.

NB : Ce livre a reçu le prix Amerigo VESPUCCI jeunesse au FIG de Saint Dié